Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 13:55

deuxieme-cafe-litteraire-pour-Echos-francophones.jpg

 

cafe-lecture-2.jpg

 

 

deuxieme-cafe.-Photo-groupe.jpg

Repost 0
Lectorat de français de Iasi - dans prix et concours
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 19:41

APPEL A CANDIDATURE - Prix du jeune journaliste francophone 2013

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) organise en partenariat avec l’Ambassade de France, la Délégation Wallonie Bruxelles, la Faculté de Journalisme et de Sciences de la Communication de l’Université de Bucarest ainsi que Lepetitjournal.com de Bucarest et le magazine Regard, la 5e édition du concours de journalisme intitulé "Prix du jeune journaliste francophone". Ce Prix destiné à la jeunesse a pour but de découvrir et d’encourager des jeunes talents journalistiques s’exprimant en français. Il n’est pas réservé exclusivement aux étudiants en journalisme.


image.jpgLe "Prix du jeune journaliste francophone" s’adresse à toute personne âgée de 18 à 28 ans résidant en Roumanie.
Un jury composé des représentants des organisateurs, incluant des spécialistes en matière de média, sélectionnera le meilleur article. Le 1er Prix est un chèque de 1500 Ron et un diplôme. Chaque participant  pourra aussi accéder gratuitement pendant un an au Magazine Regard. Le Prix sera décerné à Bucarest au deuxième semestre de l’automne 2013.
Le formulaire d’inscription et le règlement du prix sont téléchargeables sur le site Internet : 
www.fjsc.unibuc.ro 


Les candidatures doivent être envoyées en ligne au plus tard le 1er juillet  2013 (minuit).

 

Plus d’informations :
Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) 
Antenne régionale pour les pays de l'Europe centrale et orientale (APECO) 
1-3, boulevard Schitu Magureanu, 
050025 Bucarest - Roumanie 
Téléphone   : + 4021 314 97 78 
Télécopieur : + 4021 314 96 17
Courriel : apeco@francophonie.org  

Repost 0
Lectorat de français de Iasi - dans prix et concours
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 17:59

Mot à monde 2013pour le concours de traduction Mot à monde, voici les informations pour s'inscrire :

 

- avoir moins de 30 ans au 1er mars 2013

- être de nationalité roumaine

-s'inscrire en binôme (ou seul)

-télécharger la feuille d'inscription sur : link

- envoyer votre traduction + la feuille d'inscription à mon adresse professionnelle jusqu'au mardi 9 avril.

 

Le jours de l'épreuve à Iasi sera le jeudi11 ou vendredi 12 (date à préciser). Le jour de l'épreuve, vous viendrez expliquer votre traduction et le jury des professeurs vous posera des questions. Durée de l'oral : 15 minutes.

 

                                               

Repost 0
Lectorat de français de Iasi - dans prix et concours
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 10:19

Mot-a-monde-2013.jpg   

Le concours estudiantin de traduction "Mot à monde" 2013 peut commencer, avec une épreuve locale à Iasi,  le 12 avril à 11 heures, et l'épreuve finale à Cluj le 27 avril !

Cette année encore le concours est doté de nombreux prix. La finale aura lieu à Cluj et les voyages seront offerts pour les finalistes.

 

Pour plus de renseignements et pour les démarches à suivre, merci de consulter le site : 

link

 

lien pour téléchatger la fiche d'inscription : http://motamonde.ro/le-concours/sinscrire/

 

 

Vous trouverez directement ci-dessous le texte à traduire, extrait du roman de Geneviève Damas « Si tu passes la rivière ».

A vos claviers !


Extrait de « Si tu passes la rivière » de Geneviève Damas. Editions Luce Wilquin.

Pages 56-58.

Il faisait plus froid, maintenant. Les cochons, je ne les sortais presque plus car avec la pluie et le vent, si eux ils tiennent encore, toi tu deviens bon pour le trou. Ça ne me fait trop rien, l’hiver, tu te retires dans le dedans de tout, et ce qui s’est passé durant les saisons d’avant continue à vivre dans ta caboche. Et tu n’as plus qu’à te coller des pulls et des pulls sur la peau pour te réchauffer le cœur.

L’hiver, j’avais mes tâches à faire, comme colmater les fenêtres de la maison, nettoyer les grandes pièces car à y vivre maintenant à l’intérieur, notre maison réclamait son savonnage comme tout un chacun, briquer les habits vu qu’en été on se tenait à moitié nus avec les frères, mais là, il fallait des couches, et aussi préparer les repas. La cuisine, ça avait été en gros le rôle de Maryse, et à présent il me plaisait bien, ce rôle-là, car depuis que j’étais en apprentissage chez mon Roger, le grand livre de cuisine de Maryse n’était plus un fantôme mais un objet qui pouvait devenir mon ami. Et il m’était même venu à l’idée que, pour le repas de Noël, quand j’aurais fini mon alphabet, je nous cuisinerais une dinde farcie comme elle nous la faisait, avant que la vie nous dégringole dessus.

J’avais recommencé à marcher dans le village. Je m’en allais  sur les chemins vers les cinq heures quand tu ne fais plus la différence entre le chien et le loup. A ces moments, tous étaient chez eux et je pouvais, sans me gêner, regarder à l’intérieur des maisons, voir comment les familles vivent quand ce sont de vraies familles, pas comme chez nous où on est sans cesse dans le silence car trop de nous ont disparu. J’étais sûr que je ne rencontrerais pas Amélie, car les femmes, la nuit qui tombe, ça leur fiche la trouille. Je prenais les trois routes, jamais la quatrième qui mène tu sais où car il me manquait encore trop de consonnes et je ne voulais pas prendre le risque de rater une nouvelle fois mon but.

La route que je prenais le mieux, c’était celle qui montait à droite de la colline, avec les fenêtres des maisons qui étaient sans fleurs à présent mais sentaient bon le soin, la présence et le dévouement, comme je l’avais appris dans le livre de Roger. Il y avait aussi un moment où cette route passait à travers rien, dans des arbustes et des cailloux. Parfois je m’y arrêtais, je m’asseyais et je craquais une allumette et quelques brindilles pour me chauffer les mains. Je ne pouvais pas me poser longtemps, car le repas devait être brûlant pour les sept heures, même si je me préparais de l’avance en accommodant les restes de la veille ou en me levant plus tôt que le coq. Parfois quand j’avais trop rêvé en haut de mon chemin, je me réveillais tout à coup et je courais à perdre haleine pour rejoindre chez nous où j’arrivais crotté et tout à fait mort.

C’était un mardi, ce jour-là, je m’en souviens, car la veille j’avais appris le « v » chez Roger et je pensais à tous les mots que cela me faisait à présent comme vélo, voiture, vitesse, vie et aussi venir, voir, toutes ces choses qui sont belles et bonnes et qui commencent par v. Je me sentais léger et heureux aussi de sentir que j’arrivais au bout de liste des consonnes, car après le « v », tu n’as plus que trois lettres puisque le « y », je le connaissais déjà. J’avais décidé de me poser entre deux arbustes quand j’ai entendu la voix de Roger. Ça m’a fait une joie au cœur car Roger, c’est mon ami, même s’il est raide comme un parapluie, qu’il sait tout mieux que moi, qu’il me prépare toujours la même soupe (carottes-choux) et qu’il passe ses journées dans sa maison d’enfer.

Repost 0
Lectorat de français de Iasi - dans prix et concours
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 15:42
 
 
"Echos francophones" est un concours national de poésie francophone, en vers et en prose, pour les lycéens et les étudiants roumains ou vivant en Roumanie au moment du concours.  
 
Il a été créé par l'ASFI (Association des étudiants francophones de Iasi) il y a maintenant 8 ans. Cette année, la coopération éducative /Lectorat de français de l'Université Al. I. Cuza, sont devenus partenaires pour renforcer la diffusion de ce beau projet et lui donner une nouvelle ampleur nationale qui mettra la poésie à l'honneur.
 
Les lycéens et les étudiants de toute la Roumanie sont invités à participer et pourront envoyer, jusqu'au 5 mai, un poème de leur création sur un thème au choix :
Le cri de l’âme francophone
Les rêves qui ne mènent nulle part 
La guerre des mots
 
Cette année, il y aura 5 lauréats :
- grand prix de poésie Echos francophones (toutes catégories et âges confondus)
- prix de poésie en vers pour les lycéens
-prix de poésie en prose pour les lycéens
-prix de poésie en vers pour les étudiants
-prix de poésie en prose pour les étudiants
 
Un gala de remise des prix sera organisé le dimanche 19 mai, à Iasi. Les lauréats recevront un titre littéraire, de jolis lots et récompenses, et pourront lire leurs poèmes devant un public d'amateurs et un public d'invités d'honneur. Les plus beaux poèmes seront publiés sur la revue internet du concours 2013.
 
 
Règlement pour participer :
 
-être lycéen ou étudiant de nationalité roumaine /faisant ses études en Roumanie au moment du concours
 
- envoyez un poème sur un thème au choix, jusqu'au 5 mai 2013, sur : concours.echosfrancophones@yahoo.fr . Vous recevrez un message de confirmation de la réception de votre mail de la part de l' équipe d' Echos francophones.
 
- indiquez, avec l'envoi de votre poème (dans le même document) : votre nom et prénom, votre lycée/université, votre âge et vos cordonnées pour vous joindre (téléphone, adresse postale complète, mail). Les poèmes sans les informations complètes ne pourront pas être retenus.
 
- Les poèmes seront publiés sur la revue internet du concours pour promouvoir les lauréats et les poètes prometteurs. Echos francophones s'engage à conserver l'identité et les droits d'auteur de tous les candidats. 
 
- l'annonce des résultats se fera le 17/18 mai. Si votre poème a été retenu, l'équipe d' Echos francophones vous contactera et vous invitera à venir au gala le 19 mai.
 
 
 
facebook jaime
grand concours de poésie "ECHOS FRANCOPHONES" 2013
Repost 0
Lectorat de français de Iasi - dans prix et concours
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 17:22

Qui fait de la photographie ?

Qui veut gagner un week end à Paris ? 

 

Les Lectorats de français des universités de Roumanie vous invitent à participer au concours « Une photo + une légende » sur le thème « Dis-moi dix mots semés au loin ». L’édition 2012-2013 mettra à l’honneur dix mots français qui ont été repris tels quels dans d’autres langues : atelier, bouquet, cachet, coup de foudre, équipe, protéger, savoir-faire, unique, vis-à-vis et voilà.

Pour participer, les étudiants doivent choisir et illustrer un mot par une photographie accompagnée d’une légende explicative. Chaque participant peut choisir jusqu’à trois mots et envoyer jusqu’à trois photographies légendées à l’adresse dixmots@gmail.com. La date limite de participation est fixée au 9 mars 2013. Télécharger le règlement du concours et la fiche d’inscription.

Il y a de nombreux cadeaux à gagner : le gagnant du premier prix remportera un voyage en France ! La remise des prix à Bucarest aura lieu à l’Institut français en mars 2013. Une exposition des meilleurs travaux sera ensuite inaugurée par chacun des Lectorats de français.

 

affiche-dixmots2013-A3--2-.jpg

 

Merci d'envoyez vos photos, avec vos fiches d'inscription complétées, à l'adresse dixmots@gmail.com  jusqu'au 9 mars. 

 

attention : les photos doivent avoir une bonne définition, nécessaire à l'impression au format 20*30cm.

Repost 0
Lectorat de français de Iasi - dans prix et concours
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 02:00

prix-du-jeune-journalisteL’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) organise en partenariat avec l’Ambassade de France, la Délégation Wallonie-Bruxelles, la Faculté de Journalisme et de Sciences de la Communication de l’Université de Bucarest ainsi que Lepetitjournal.com de Bucarest et le magazine Regard, la 4e édition du concours de journalisme intitulé «Prix du jeune journaliste francophone ». Ce Prix destiné à la jeunesse a pour but de découvrir et d’encourager des jeunes talents journalistiques s’exprimant en français.

Le « Prix du jeune journaliste francophone » n’est pas réservé aux étudiants en journalisme.

Il s’adresse à toute personne âgée de 18 à 25 ans résidant en Roumanie.

Un jury composé des représentants des organisateurs, incluant des spécialistes des médias sélectionnera le meilleur article (reportage/enquête). Le 1er Prix est un chèque de 1500 Ron et un diplôme. Chaque participant recevra un abonnement au Magazine Regard et “une attestation de participation”.

Le Prix sera décerné à Bucarest à l’automne 2012.

Le règlement est consultable à l'adresse suivante :

http://www.crefeco.refer.bg/intraweb/download/Reglement%20prix%20francophone%20du%20jeune%20journaliste%20roumain.pdf


Les candidatures doivent être envoyées en ligne au plus tard le 2 juillet 2012.

communication.francophonie@gmail.com

Pour plus d’informations :
Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)
Antenne régionale pour les pays de l’Europe centrale et orientale (APECO)
1-3, boulevard Schitu Magureanu,
050025 Bucarest – Roumanie
Téléphone   : + 4021 314 97 78
Télécopieur : + 4021 314 96 17
communication.francophonie @ gmail.com

Merci de diffuser l'information !

Repost 0
Lectorat de français de Iasi - dans prix et concours
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 12:46

   

Festival-concours estudiantin de chanson française

FESTIVALULUI–CONCURS STUDENŢESC DE CÂNTEC FRANCEZ


Iaşi, 9 mai 2012    

 Ediţia a VI-a            

 

UNIVERSITATEA „MIHAIL KOGĂLNICEANU” DIN IAŞI

în colaborare cu

 Institut Français

şi

Centrul  Multimedia al Universităţii Tehnice “Gh. Asachi” din Iaşi

 organizează, în data de 9 mai 2012, ora14.00

  

Sunt invitaţi să participe studenţi din ţară şi de peste hotare.

Se va interpreta un singur cântec de către fiecare participant (sau duet).

Se vor acorda:


  Patru premii ale juriului: 

 Marele Premiu  = 700 RON

 Premiul  I  = 500 RON

 Premiul  II = 300 RON

 Premiul  III = 200 ROON

 

-  Trei premii speciale din partea sponsorilor.

- Vor fi acordate diplome de participare pentru fiecare concurent.

-  Perioada de înscriere :  01 – 15 aprilie 2012.

-  Date de contact:  Director Festival, Conf. Univ. Dr. Nina CUCIUC

 

 e-mail: nina_cuciuc@yahoo.com

 tel : (+40) 748 13 63 63;  0748 13 63 63


Repost 0
Lectorat français de Iasi - dans prix et concours
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 01:52

 

Mot à monde est un concours national de traduction : du français vers le roumain. Le texte à traduire en roumain est un extrait du roman Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier qui a reçu le prix des Cinq Continents, le 9 décembre dernier.

mot a monde-web1

 Le concours se déroulera à Iasi (épreuve locale) au début du mois d'avril. Il est ouvert à tous les étudiants de 18 à 26 ans.  

Une condition : il faut s'incrire à deux et former un binôme !

Les lauréats recevront en cadeau le roman Il pleuvait des oiseaux, et seront invités à la grande finale, le 5 mai, à Cluj.

Voici le blog officiel du concours. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires (dans les rubriques "le concours" et "dans votre fac"), avec l'extrait à traduire et la fiche d'inscription.

 http://motamonde.ro/2012/02/19/7eme-edition-de-mot-a-monde/ 


Pour tout renseignement complémentaire : elena.thuault@institutfrancais-roumanie.com

Pour envoyer vos fiches d'inscription et vos traductions : Madame Diana Gradu  dianagradu@yahoo.com

information importante :

l'oral pour présenter votre traduction sera mardi 3 avril à partir de 14h30.

Rendez-vous devant le Lectorat de français.


Repost 0
lectorat-francais-de-iasi - dans prix et concours
commenter cet article

Présentation

  • : Lectorat de français de Iasi
  • Lectorat de français de Iasi
  • : pages franco-roumaines du Lectorat de français de la faculté de Lettres de la magnifique ville de Iasi, pour discuter, se cultiver, partager et s'informer des activités francophones...
  • Contact

Recherche